La rémunération des réalisateurs de films français sortis en 2020 jusqu’à fin août

A partir des données fournies par Cinéfinances.info*, voici, à la fin août,  les données sur la rémunération des réalisateurs de films français sortis depuis le début de l’année.  Désormais nous publierons ce baromètre tous les mois.

La rémunération moyenne  et la rémunération médiane ont sensiblement diminué par rapport à celle du dernier baromètre, publié en avril. La rémunération la plus élevée reste celle de Michel Hazanavicius pour « Le Prince oublié », qui était de 1,4 millions€, soit 6% du devis. La rémunération moyenne, est passée de 145 000 € à 137 000 €. C’est à peu près la rémunération de Elie Semoun pour Ducobu 3, qui est de 134 000 €, soit 1,5% du devis. En revanche la rémunération médiane est  remontée de 80 000 €  à 100 000 €. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ducobu_3

La rémunération des réalisateurs représente en moyenne 3% du devis du film. Bien entendu, il s’agit des rémunérations fixes et non de celles proportionnelles  aux revenus du film. https://siritz.com/les-barometres-de-la-distribution/remuneration-des-realisateurs-de-films-francais-de-fiction/

En moyenne 52% de cette rémunération est sous forme de salaire et 48% d’à valoir sur droits d’auteurs.

Pour les films sortis en août, qui sont inclus dans ce baromètre, la rémunération moyenne est de 116 000 € et la rémunération médiane de 86 000 €. Cette rémunération représente en moyenne 2% du devis du film. La rémunération la plus élevée est celle de Toby Genkel et Xavier Giacometti pour la dessin animé « Yakari, la grande aventure ».

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.