Cinescoop
LA RÉMUNÉRATION DE EMMANUEL POULAIN-ARNAUD

C’est le deuxième long métrage qu’il a réalisé. http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/416778-emmanuel-poulain-arnaud.html

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Il est produit par Thibault Gast et Matthias Weber (24 25 films). Pour un budget prévisionnel de 4,5 millions €. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Test_(film,_2021)


Pour la préparation, 34 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 140 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. C’est sensiblement plus que la rémunération médiane des films français sortis depuis le début de l’année.

https://siritz.com/financine/barometre-des-realisateurs/

Il a en outre reçu 92 000 € pour le scénario qu’il a co-écrit avec Noé Debré. Ce dernier a reçu 42 000 €.

Apollo Films et France 3 en sont coproducteurs ainsi que quatre soficas. Il  bénéficie du soutien de la région Sud et de la région Occitanie. OCS a préacheté 2 passages et France 3 un passage.

Apollo Films a les mandats de distribution en salle et en vidéo pour un minimum garanti de 600 000 €.

Le premier film réalisé par Emmanuel Poulain-Arnaud était « Les Cobayes »,  qui n’est pas sorti. Il a été produit par Fluxus Films pour un budget d’un million €. Et coproduit par Davis Films.

Pour la préparation, 27 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur avait été de 42 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. Il avait en outre reçu 50 000 € pour le scénario.

OCS avait préacheté un passage.

Le distributeur était Metropolitan FilmExport qui avait tous les mandats crosscollateralisés.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.