Articles

POUR LA RÉALISATION DE « UN SAC DE BILLES »

Ce 12ème long métrage de ce réalisateur canadien a été diffusé par France 3 lundi 12 mars. https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Duguay

Il était sorti en salle le 18 janvier 2017.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_sac_de_billes_(film,_2017). C’est une adaptation du bestseller de Joseph Joffo.

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Il a été produit par Nicolas Duval (Quad), en coproduction avec Gaumont, pour un budget initial de 18,2 millions €. C’est Gaumont qui l’a distribué.

Pour la préparation, 58 jours de tournage et la post-production, la rémunération du réalisateur a été de 1,262 millions € dont 627 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 635 000 de salaire de technicien. C’est beaucoup plus que la rémunération moyenne des réalisateurs de films français sortis en 2020.

https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

En fait c’est la 3ème plus forte rémunération de réalisateur de l’année de sortie du film. Mais il faut dire que celui-ci a rassemblé 1,3 millions de spectateurs et que ce réalisateur est habitué aux succès commerciaux.

Il a en outre reçu 687 000 € d’à valoir pour l’écriture du scénario. Les droits d’adaptation du livre ont été acquis pour 127 000 €.

Le précédent film de Christian Dugay était « Belle et Sébastien, l’aventure continue ». Il était sorti en salle le 9 décembre 2015. C’est Clément Miserez (Radar Films) et Frédéric Brillon (Épithète films) qui l’avaient produit pour un budget initial de 14 millions €. Il était également distribué par Gaumont.

Pour la préparation, 48 jours de tournage et la post-production, la rémunération du réalisateur était de 470 000 €, dont 370 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 100 000 € de salaire de technicien.

Il s’agit d’une adaptation de la série diffusée par TF1 en 1965, écrite et réalisée par Cécile Aubry. Les droits d’adaptation ont été acquis pour 120 000 €. Le scénario a été co-écrit avec Sabine Suarez et Juliette Suarez. Ils se sont partagés 466 000 €.

Le film a rassemblé 1,83 millions de spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.