Archive d’étiquettes pour : Orange studio

POUR LA RÉALISATION DE   » L’HOMME PARFAIT « 

La rémunération de Xavier Durringer pour la préparation, 32 jours de tournage et la post-production la rémunération de Xavier Duringer est de 100 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

C’est son 6ème film et du niveau rémunération médiane des réalisateurs de films français de fiction sortis en 2021 et 2022. https://siritz.com/financine/les-barometres-avril-2022/

Il a coécrit le scénario avec Kareen Alyanakian. Il a reçu 75 000 € et sa scénariste 37 000 €.

C’est une coproduction entre la France (70%) et le Luxembourg (30%) pour un budget prévisionnel de 3,8 millions €. https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme_parfait_(film,_2022)

En France le film est produit par Victorien Vaney (Orsons films). Il est distribué par Orange Studio qui a donné un minimum garanti pour les mandats salles, la vidéo et l’international.

Le producteur luxembourgeois est UH  Partner. La chaîne payante Musinvest est coproducteur et a acquis 2 passages.

Le précédent film de ce réalisateur était « Paradise beach », sorti le 20 février 2019.

Pour la préparation, 48 jours de tournage et la post-production la rémunération de Xavier Durringer était de 8 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

Le film était produit par Isaac Sharry (Vito Films) & Philippe Aigle et Severine Lathuilière (Naïa Productions)pour un budget prévisionnel de 2,8 millions €.

Canala + et Multithématiques avaient préacheté un passage.

Océans films, le distributeur, avait donné un minimum garanti pour les mandats salle et vidéo. Le film avait rassemblé 36 000 spectateurs.

www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie budget, le plan de financement et la répartition des recettes prévisionnels de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il s’agit des chiffres de l’agrément d’investissement sur la base duquel le producteur a monté son financement. Il dispose de nombreuses archives et d’un puissant moteur de recherche. Il dispose d’archives des films sortis depuis 2010 et d’un puissant moteur de recherche, avec de multiples critères.

POUR LA RÉALISATION DE « ON SOURIT POUR LA PHOTO »

Le film est produit par Clément Miserez (Radar Films) et Julien Lancret (Unagi productions)  pour un budget prévisionnel légèrement en-dessous de 5 millions €.

Pour la préparation, 36 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 90 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

C’est moins que la rémunération médiane des réalisateurs de films français de fiction sortis cette année et l’année dernière.

https://siritz.com/financine/les-barometres-avril-2022/

Il a en outre reçu 57 000 € pour le scénario ce qui est beaucoup moins que la rémunération médiane des scénarios de films français sortis en 2021 et 2022.

Le film est coproduit par Orange studio et France 3. Il a bénéficié de placements de produits.

Il a été préacheté par OCS, Multithématiques et France 3.

OCS studio a donné un minimum garanti pour les mandats de distribution salle, vidéo et étranger.

Le précédent film produit par Radar Films était « Mystère », réalisé par Denis Imbert . Il avait un budget prévisionnel de 6,2 millions € et était distribué par Gaumont. Sorti le 15 décembre 2021 il avait rassemblé 464 000 spectateurs.https://siritz.com/cinescoop/la-remuneration-de-denis-denis-imbert/

C’est le premier film long métrage produit par Unacri productions.

Le précédent film distribué par Orange studio était « Tendre et saignant », sorti le 19 janvier 2022 et réalisé par Christopher Thomson. Il avait un budget prévisionnel de 4,2 millions €. Orange studio n’avait pas donné de minimum garanti pour les mandats salle et vidéo. Il avait rassemblé 140 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.