Cinescoop

Pour la réalisation de son premier film, « Baby phone »

Mercredi 16 décembre C8 , la chaîne gratuite du groupe Canal+, a diffusé «Baby phone». Cette comédie, sortie en salle en mars 2017 avait été préachetée par Canal+. La chaîne en clair C8 l’avait coproduit et préacheté.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Baby_Phone

Le film est réalisé par Olivier Casas dont c’est le premier long métrage. Mais c’est un remake d’un court métrage qu’il avait réalisé en 2004.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Casas

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

C’est une coproduction entre la France (53%), la Belgique (35%) et le Royaume-Uni 12%. Le coproducteur belge est Nexus factory et le britannique Affection London.

Le producteur délégué français est Baby phone cinéma (Najib Kerbouche et Olivier Casa). Le distributeur est Le Belle Company qui n’a pas donné de minimum garanti et l’a sorti sur 265 copies. Le film a rassemblé 92 000 spectateurs.

La rémunération d’Olivier Casas pour 31 jours de tournage a été de 60 000 €, répartie à part égal entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. C’est beaucoup moins que la rémunération médiane des réalisateurs de films français sorti en 2020. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

Il a par ailleurs coécrit le scénario avec Audrey Lanj et Serge Labadie. Ils se sont partagés 60 000 €.

Le film, dont Michel Jonasz est l’un des interprètes a reçu une subvention de la Sacem. Il a en outre reçu 80 000 € de placement de produits.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.