Cinescoop

POUR LA RÉALISATION DE MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

Mercredi 10 février Arte  diffuse « Mademoiselle de Joncquières ». Ce film était sorti en salle en 2018. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mademoiselle_de_Joncquières

Il est réalisé par Emmanuel Mouret dont c’est le 9ème long métrage. https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Mouret

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

A noter qu’  Emmanuel Mouret a réalisé un film sorti  en salle le 15 septembre 2020 et dont nous avons parlé, « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait », quand il était sortie en salle le 15 septembre 2020.  https://siritz.com/cinescoop/la-remuneration-d-emmanuel-mouret/ Ce film vient d’obtenir le prix 2020 des auditeurs de France inter. Comme tous les films du réalisateur, depuis son deuxième, « Vous et Fleur », sorti en 2004, il est produit par Fréderic Niedermayer (Moby Dick Films) et distribué par Pyramide films, l’un et l’autres spécialisés dans le cinéma d’auteur. https://www.unifrance.org/annuaires/societe/313415/moby-dick-films  C’est un remarquable exemple de continuité de collaboration.

Frédéric Niedermayer, diplômé de la Femis, département production 1998

Le budget de « Mademoiselle de Joncquières » est de 3,6 millions €. Il est tiré d’un épisode d’un roman de Denis Diderot qui avait déjà été adapté par Robert Bresson pour « Les dames du bois de Boulogne ». Mais, alors que ce dernier se passait au XXème siécle, le film d’Emmanuel Mouret se passe au XVIIIème siècle.

Pour la préparation, 37 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 40 000 €, dont 15 000 € en à valoir sur droits d’auteur et 25 000 € en salaire de technicien.  C’est beaucoup moins que la rémunération médiane des réalisateurs de films français sortis en 2020. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

En outre il a reçu 70 000 € pour le scénario.

Le film avait atteint presque 450 000 entrées.

Le précédent film d’Emmanuel Mouret était « Caprice », sorti en salle le 22 avril 2015. Il avait le même producteur et le même distributeur. Son budget était de 3 millions €.

Pour la préparation, 35 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur était de 82 000 € répartie entre 40 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 42 000 € de salaire de technicien. Mais il avait reçu       50 000 € de rémunération complémentaire, plus 50 000 € pour l’écriture du scénario.

Le film avait rassemblé 125 000 entrées.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.