Cinescoop
POUR LA RÉALISATION DE « LES MAGNÉTIQUES »

C’est le premier film de ce réalisateur qui est un diplômé de la Femis.

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

C’est une coproduction 80/20 entre la France et l’Allemagne et le budget prévisionnel total est de 3,4 millions €.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Magnétiques

En France il a été produit par Christophe Barral et Toufik Ayadi (Srab Films) et Marc Benoits Créancier (Easy Tiger). Srab Films a produit « Le genou d’Ahed » qui vient de sortir    https://siritz.com/cinescoop/la-remuneration-de-nadav-lapid/ Il a produit aussi « L’Évènement » qui a remporté le Lion d’or au Festival de Venise et n’est pas encore sorti.

Pour la préparation, 37 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 65 000 €, dont 28 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 37 000 € de salaire de technicien.

C’est beaucoup moins que la rémunération médiane des films français déjà sortis en 2021. https://siritz.com/financine/barometre-des-realisateurs/

Le scénario a été coécrit avec Romain Campingt, Chloé Larouchi, Rose Philippon, Catherine Paillé, Maël Le Garrec pour une rémunération de 46 000 €. C’est plus que la rémunération du réalisateur mais beaucoup moins que la rémunération médiane des scénarios des films français sortis en 2021. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-scenarios-au-9-11/

Le film a bénéficié de 330 000 € d’avance sur recettes du CNC et d’une aide du CNC à la coproduction franco-allemande. Il a bénéficié aussi d’une aide d’Eurimages et de la Région Ile de France.

Les producteurs ont investi leur crédit d’impôt et mis en participation une petite partie de leur salaire ainsi que de leurs frais généraux.

5 soficas y ont investi et France 2 est coproducteur. Canal+, Multithématiques et France 2 ont préacheté un passage.

Paname distribution n’a pas donné de minimum garanti.

Le producteur Allemand  est Elemag Pictures.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.