Articles

CES SIX DERNIÈRES ANNÉES

Nous avions établi un baromètre des rémunérations des réalisateurs de films français sortis en 2020. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/Nous avons désormais établi un baromètre des 5 rémunérations les plus élevées des films sortis ces  dernières années.

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

 

La rémunération de loin la plus élevée est celle de Luc Besson pour « Valérian et la cité des mille planètes », https://fr.wikipedia.org/wiki/Valérian_et_la_Cité_des_mille_planètes qu’il avait produit et distribué par sa société Europacorp et qui est sorti en 2017 : 4 444 000 €. Mais c’est aussi la plus faible en pourcentage du budget initial du film (2,25%) parce qu’il s’agit d’un film a budget très élevé, un budget de blockbuster visant le marché international. En seconde position on trouve celle de Dany Boon, pour « Raid dingue », https://fr.wikipedia.org/wiki/Raid_dingue, dont il est aussi l’interprète principal et qui est sorti en 2017 : 4,2 millions €. Mais il représente l’un fort pourcentage par rapport au devis : 12,94%.

La rémunération qui représente le plus fort pourcentage du budget est celle de Guillaume Canet pour « Rock n’Roll », dont il est également l’interprète principal et qui est sorti en 2017. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rock%27n_Roll_(film,_2017) : 22,7% du budget initial du film.

C’est sur le Top 5 des rémunérations des films sortis en 2020 que la rémunération tombe la plus vite, avec, en cinquième position,  400 000 € pour Jan Kounen et Valérie Zénati qui ont réalisé « Mon cousin ». Alors qu’en 2017 la 5ème rémunération est celle d’Alain Chabat pour « Santa et Cgie » :  795 000 €. C’est vraiment une année où les rémunérations élevées ont été très élevées et nombreuses.

Comme on le voit, à ce niveau les écarts sont importants. Ainsi, en 2016 aucune rémunération n’atteint le millions d’euros. L’année suivante il y en a trois qui dépassent les 4 millions €.

Sur ces cinq années la rémunération moyenne de ces réalisateurs est de 1,5 millions € et le poids de cette rémunération dans le budget total est de 4,9%.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.