Articles

Pour la réalisation de la biographie de De Gaulle

Hier Canal + a diffusé le film « De Gaulle », sorti en salle le 27 juin 2019.

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_Gaulle_(film).

Il a été réalisé par Gabriel Le Bomin, qui est un scénariste et un réalisateur de cinéma et de télévision. C’est son 4ème long métrage de fiction.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriel_Le_Bomin

Cinéfinances.info*  a fourni les données financières de cet article.

Produit par Vertigo Productions (Farid Lahoussa), cette biographie du général de Gaulle a un budget de 11,650 millions €. Il a été distribué par SND. Il avait atteint 680 000 spectateurs. Canal avait pré-acheté son droit de passage 1,524 millions € et Multithématiques 200 000 €.

Pour la préparation, 42 jours de tournage et la post-production la rémunération de Gabriel Le Bomin a été de 130 000 €, dont 70 000 € en à valoir sur droits d’auteur et 60 000 € de salaire de technicien. C’est moins que la rémunération moyenne des réalisateurs de films français. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

Mais le réalisateur a co-écrit le scénario avec Valérie Ranson   Enguiale et ils se sont partagés 152 000 €.

Le précédent film de fiction réalisé par Gabriel Le Bomin est « Nos Patriotes », sorti en 2017 et également produit par Vertigo Production et distribué par Vertigo. Le film avait un budget de 6,2 millions €.

Pour la préparation, 31 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur avait été de 120 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. Mais Gabriel Le Bonin avait écrit le scénario et avait reçu un à valoir de 74 000 € et bénéficiait de rémunérations complémentaires de 110 000 €.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.