Cinescoop

POUR LA REALISATION DE « CUBAN NETWORK »

Mercredi OCS a diffusé, pour la première fois à la télévision, « Cuban Network » qui était sorti en salle en janvier. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cuban_Network

Cinéfinances.info*  a fourni les données financières de cet article.

Ce thriller franco-espagnol a été réalisé par Olivier Assayas, dont c’est 18ème long métrage.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Assayas

C’est une coproduction d’initiative Française (61%) avec l’Espagne, le Brésil et la Belgique. Le producteur français est CG Cinéma International (Charles Gillibert). Son budget est de 10 millions € et son distributeur Orange Studio qui en a confié la distribution physique à Memento Films. C’est une adaptation d’un livre de Fernando Morais dont les droits ont été achetés 176 000 €.

Pour la préparation, 49 jours de tournage et la post-production, la rémunération d’Olivier Assayas est 315 000 €, répartis en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de techniciens. C’est beaucoup plus que la rémunération moyenne des réalisateurs de films français sortis depuis le début de l’année. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

En outre, Olivier Assayas a reçu un à valoir de 225 000 € en tant que scénariste.

En France le film a atteint 185 000 spectateurs.

Le précédent film réalisé par Olivier Assayas était « Doubles vies », sorti en janvier 2019. Le producteur était le même, mais le distributeur AD Vitam. Le budget du film était  4,6 millions €. Sa rémunération était  139 000 €,  dont 78 750 d’à valoir sur droits d’auteur et 60 750 € de salaire de techniciens. Le film avait rassemblé 162 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.