Cinescoop

Pour la réalisation d’Ava

Arte diffuse ce soir « Ava » réalisé par Léa Mysius. Ce drame, sorti en salle en 2017, a  été couronné par le prix de la SACD à la semaine de la critique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ava_(film)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ava_(film)

C’est le premier long métrage  de la réalisatrice qui avait auparavant été scénariste, notamment de « Adieu à la nuit », d’André Techiné  et « Roubaix, une lumière d’Anrnaud Déplechin, tous deux sortis en 2019.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Léa_Mysius

Cinéfinances.info*  a fourni les données financières de cet article.

Le film, dont le budget est de 2,8 millions €, a été produit  par F comme films (Jean-Louis Livi) et Trois brigands productions, la société dont Léa Mysius est l’une des 3 associés. Il est distribué par Bac Films qui a les mandats salle et vidéo d’une part, ventes internationales de l’autre. Il avait réalisé 80 000 entrées.

Le groupe Canal+ l’avait pré-acheté pour 627 000 € et l’a déjà diffusé. En revanche aucune chaîne en clair ne l’avait co-produit. Arte l’a donc acheté et diffusé 3 ans après sa sortie en salle. L’Avance sur recette luis a accordé 600 000 €.

La rémunération de la réalisatrice pour la préparation, 25 jours de tournage et la post-production est  60 000 €, répartis à part égal entre à-valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien  C’est 60% de la rémunération médiane des réalisateurs de films français de fiction sortis depuis le début de l’année selon le baromètre de Siritz.com. 


Elle a co-écrit le scénario avec Paul Guilhaume qui est l’un des trois associés pour Trois brigands productions. Leur rémunération est de 36 000  €.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.