Cinescoop
POUR LA RÉALISATION DE « CIGARE AU MIEL »

Ce drame franco-belgo-algérien est le premier film de la réalisatrice.https://www.festival-cabourg.com/editions/2021/films/cigare-au-miel/real

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article. Les chiffres que nous utilisons cette fois-ci sont les chiffres définitifs, ceux du film achevé. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cigare_au_miel

 

Le film est produit par Christine Rouxel (Eliph prouctions ) qui a investi du numéraire et du fonds de soutien et par Marion-Castille Mention-Chaar (Willow Films) pour un budget de 2,1 millions €. Ce dernier a, comme Eliph Productions mis une petite partie de son salaire et tous ses frais généraux en participation. https://www.unifrance.org/annuaires/societe/355058/eliph-productions

https://www.unifrance.org/annuaires/societe/355731/willow-films

Il a été tourrné 20 jours en France dans la région île de France et 5 jours en Algérie. Pour la préparation, 25 jours de tournage et la post-production la rémunération de la réalisatrice est de 42 000 €, dont 16 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 28 000 € de salaire de technicien.

C’est la moitié de la rémunération médiane des réalisateurs de films français sortis depuis le début de l’année.

Le distributeur est Paname distribution qui a donné un minimum garanti de      60 000 € pour le mandat salle, vidéo et S-VoD.

Le CNC a accordé une aide à la diversité et une aide à la musique. La région Ile de France a également accordé une aide. OCS l’a préacheté et il y a deux soficas qui ont investi.

Le premier jour de sa sortie le film avait réalisé 926 entrées et 56 entrées par salle.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il s’agit du dossier sur lequel le producteur a monté son financement, correspondant à l’agrément d’investissement, non les données définitives, après production effective du film. Ce site dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 11 ans d’archives.