Cinescoop

Le réalisateur de « Petit vampire »

Le dessin animé « Petit vampire » est une adaptation des célèbres bandes dessinées de Joann Sfar. C’est d’ailleurs lui qui l’a réalisé. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joann_Sfar

https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_Vampire_(film)

Il en est aussi le producteur délégué français à travers sa société Auchenille production, qu’il partage avec Antoine Delesvaux et Clément Oubrerie.  C’est  son 4ème long métrage en tant que réalisateur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_Vampire_(film)

A noter que la Belgique est coproducteur à 15%  avec comme producteur Panache Production (André Logie).

Cinéfinances.info*  a fourni les données financières de cet article.

Le budget du film est 8 millions €. Il est distribué sur la France par StudioCanal qui a donné 800 000 € de minimum garanti pour les salles et 400 000 pour la vidéo.Pour la préparation, 52 semaine de  tournage et la post-production la rémunération de Joann Sfar est de 200 000 €, répartie à part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire technicien. C’est sensiblement plus que la rémunération moyenne des réalisateurs des films français sortis depuis le début de l’année. https://siritz.com/financine/le-barometre-de-la-remuneration-des-realisateurs/ Les droits d’adaptation de la bande dessinée ont été de 380 000 €.

Le précédent film réalisé par Joann Sfar était « La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil », sorti en 2014 d’après le roman à succès de Sebastien Japrisot.  Son budget était de 7,4 millions €. Il y avait déjà eu un film américain tiré de ce roman et réalisé par Anatole Litvak. Il était sorti en 1970.

Pour la réalisation de ce remake, la rémunération de Joann Sfar avait été de  148 000 €, répartie à part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. Les droits d’adaptation du livre avaient été achetés 95 000 €. Joann Sfar avait co-écrit le scénario avec Guy Marchand, interprète du film,  et Patrick Godeau, le producteur,  et ils s’étaient partagés 359 000 €. Le film n’avait rassemblé que 87 000 entrées.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.