Cinescoop
POUR LA RÉALISATION DE « LES BODIN’S EN THAÏLANDE »

Cette comédie est seconde position des démarrages des films français en 2021 avec, selon Film source, dès le premier week-end, sur 488 copies, 473 000 entrées. Il  se situe juste derrière  « Aline » qui avait atteint 478 000 spectateurs. C’est le 8ème long métrage du réalisateur. https://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Forestier

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Il est produit par Claude Cyndeki (Cheyenne Studio) pour un budget de 6,9 millions € et distribué par SND qui est également coproducteur.

Pour la préparation, 37 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 90 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. C’est moins que la rémunération médiane des réalisateurs de films français déjà sortis en 2021. https://siritz.com/financine/barometre-des-realisateurs/

Le scénario a été coécrit avec Vincent Dubois, Jean-François Fraiscinet  qui sont également  interprètes principaux du film ainsi que Erich loroc. Ils se sont partagés 695 000 €, ce qui en fait un des scénarios les mieux rémunérés parmi les films français. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-scenarios-au-9-11/

Le producteur a investi un numéraire élevé, en partie couvert par son crédit d’impôt et mis en participation une partie de son salaire. Il a mis tous ses frais généraux en participation.

M6 est également coproducteur et a préacheté un passage ainsi que W9. SND a donné des minima garantis pour chacun de ses mandats de distribution : salle, vidéo, tv et vente à l’étranger.

Le précédent film réalisé par Frédéric Forestier était une autre comédie, « Petit poussin », sorti le 28 Juin/2017. Il était produit par Yves Marmion (Films du 24) pour un budget de 9,1 millions € et distribué par UGC.

Pour la préparation, 40 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 200 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

Le scénario avait été coécrit avec Romain Protat et chacun avait reçu 46 000 €. Participait également à cette coécriture Charles-Emmanuel Delwart qui avait reçu 67,5.

Le film avait rassemblé 331 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.