Cinescoop
POUR LA RÉALISATION DE « LA PIÈCE RAPPORTÉE »

C’est son troisième long métrage. https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonin_Peretjatko

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Il  a été produit par Thomas et Mathieu Verhaeghe (Atelier production) pour un budget prévisionnel de  3,2millions €. Il est distribué par Diaphana/Orange Studio.

Pour la préparation, 30 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 124 000 €, dont 60 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 64 000 € de salaire de technicien. C’est moins que la rémunération moyenne des réalisateurs de films français sortis depuis le début de l’année.https://siritz.com/financine/barometre-des-realisateurs/

Le film est l’adaptation d’une nouvelle Noëlle Raude « Il faut un héritier » dont les droits ont été acheté 70 000 €. Le réalisateur a reçu 5000 € pour le scénario. Le coût total du scénario est donc supérieur à celui de la rémunération du réalisateur, comme dans 60% des films français. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-scenarios-au-9-11/

La musique a été composé par Mathieu Lamboley et a générée une aide du CNC pour musique originale et une aide de la Sacem. Son budget est de 150 000 €, soit 4,8% du budget total du film, ce qui est beaucoup plus que la moyenne des films français. https://siritz.com/financine/les-barometres-de-musique-de-film/

Le film a bénéficié de 100 000 € d’avance sur recettes.

Orange Studio est coproducteur et la région Auvergne-Rhône-Alpes-Cinéma a accordé une aide.

Les distributeurs n’ont pas donné de minimum garanti.

Le précédent film du réalisateur était « La loi de la jungle », sorti le 15 juin 2016. Il était produit par Rectangle productions pour un budget de 3,8 millions € et distribué par Haut et court/Orange studio.

Pour la préparation, 39 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur était de 95 000 €, dont 45 000 € d’à valoir sur droits d’auteur et 50 000 € de salaire de technicien. Il avait en outre reçu 50 000 €, plus 38 000 € pour le scénario.

Le film avait rassemblé 103 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.