Cinescoop

LA RÉMUNÉRATION MOYENNE DES RÉALISATEURS REMONTE

C’est le 8ème film du réalisateur qui a déjà réalisé d’énormes succès comme les deux « Petit Nicolas » et « Asterix et Obelix ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Tirard

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Cette comédie est produite par Olivia Lagache (Les films sur Mesure), pour un budget de 5,6 millions €, et distribuée par Le Pacte. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Discours

Il est coproduit par Le Pacte et France 2, et préacheté par Canal+, Multithématiques,  France 2 et C8. Il est soutenu par la Région Ile de France et 5 soficas l’ont soutenu.

Pour la préparation, 29 jours de tournage et la post-production sa rémunération est de 200 000 € répartie à part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

C’est supérieur à la moyenne des rémunérations de films français sortis en 2020 https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

et très supérieur à la moyenne des rémunérations de réalisateurs de films français sortis les trois premières semaines de 2021. https://siritz.com/financine/le-barometre-des-realisateurs-fin-octobre/

Le film est une adaptation du livre Fabrice Caro qui est revenue à 315 000 €.

Son précédent film était « Le retour du héros » sorti le 14 février 2018. Il était déjà produit par Les films sur mesure ainsi que par Marc Dujardin (JD Prod) pour un budget de 9,7 millions €. Pour la préparation, 41 jours de tournage et la post-production sa rémunération était de 200 000 €, répartie entre 75 000 € d’à valoir sur droits d’auteurs et 125 000 € de salaire de technicien.

Il était distribué par StudioCanal, qui avait donné un minimum garanti de 2,150 millions € pour les mandats salle, vidéo et international et avait rassemblé 815 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.