Articles

ARNAUD ET JEAN-MARIE LARRIEU RENOUENT AVEC LE GENRE

Leur film est une comédie musicale, un genre que les français ont déjà, mais peu souvent,  abordé avec succès. C’est le 8ème réalisé en semble par les deux frères.https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_et_Jean-Marie_Larrieu

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Il est produit par Saïd Ben Saïd (SBS Productions) pour un budget prévisionnel de 4 millions €. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tralala

Le producteur a mis en participation son salaire et ses frais généraux. Son crédit d’impôt couvre une grande partie de son numéraire. Il a investi un peu de soutien de production et reçu l’aide au cinéma de genre ainsi que l’aide de la région Occitanie.

Canal+ et Multithématiques l’ont préacheté, Arte en est coproducteur et l’a préacheté.

Pyramide films a investi un gros minimum garanti de 350 000 € pour la salle et la vidéo ainsi que de 150 000 € pour l’international. Une étude publiée dans Siritz.com sur les films français sortis en août montre que seuls ceux ayant de tout petit minima garantis étant amortis par peu d’entrées sont effectivement amortis. Parce que, jusqu’à 50 000 €, le soutien automatique, et, donc, la recette distributeur par entrée,  est fortement augmentée. https://siritz.com/financine/performance-distribution-des-films-francais/

Pour la préparation, 27 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 140 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. C’est un peu plus que la rémunération moyenne des réalisateurs films français sorti en 2021.

Ils avaient en outre reçu 84 000 € pour leur scénario.

Le précédent film des frères était « 21 nuits avec Pattie », sorti le 25 novembre 2015 et produit par Bruno Pesery (Arena Productions) pour un budget initial de 3,7 millions €. Il était déjà distribué par Pyramide.

Pour la préparation, 32 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 120 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. Ils avaient en outre reçu 60 000 € pour leur scénario.

Le film avait totalisé 340 000 spectateurs.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il s’agit du dossier sur lequel le producteur a monté son financement, correspondant à l’agrément d’investissement, non les données définitives, après production effective du film. Ce site dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 11 ans d’archives.