On vient d’apprendre que le taux de contamination à la Covid 19 était aux alentours de 10 000 par jours en début de semaine. Or le gouvernement visait un taux de 5 000 pour étendre le dé-confinement aux cinémas et aux théâtres à partir du 15 décembre. Il y a donc peu de chance que cet objectif soit atteint.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/12/07/covid-19-l-executif-pessimiste-sur-l-objectif-des-5-000-cas-par-jour-fixe-pour-enclencher-le-deconfinement_6062505_3224.html

Est-ce que le gouvernement va repousser cette ouverture jusqu’à ce que l’objectif d’un maximum de 5 000 nouveaux cas par jour soit atteint ? Où va-t-il la maintenir avec un abaissement de l’heure du couvre-feu de 21 heures à 20 heures. Ce mercredi le gouvernement n’avait pas pris sa décision et il ne la prendra pas avant jeudi. 

Une nouvelle catastrophe pour le cinema

Pour le cinéma ce serait évidemment une nouvelle catastrophe puisque les campagnes de lancement des films sortant le 15, dont « Wonder Woman 84 », distribué par Warner, mais aussi plusieurs films de distributeurs indépendants, sont évidemment déjà lancées. Et, même pour les films dont la sortie est prévue pour le 23 décembre, la diffusion de la bande-annonce dans les salles au cours de la semaine précédente est essentielle tandis que leur promotion est déjà en partie lancée. En outre, bien évidemment, il risque d’y avoir trop plein de nouveaux films le 23 et d’ici la fin de l’année. https://siritz.com/editorial/le-simple-bon-sens-concernant-le-cinema/

La solution intermédiaire consistant à abaisser l’heure du couvre-feu limiterait la casse. Avec, une question toujours non résolue : celle de la possibilité de terminer les séances après le couvre-feu, le billet horodaté faisant foi. Les exploitants voulaient sauver leur séance de 20 heures ce qui était un grand progrès par rapport au premier couvre-feu. Qu’en sera-t-il si l’heure du couvre-feu est abaissée.

Néanmoins le gouvernement avait fixé un autre critère, c’est celui des lits en réanimation dans les hôpitaux qui devait tomber en-dessous de 2 500. Or on est à 3 000. On peut encore atteindre le chiffre visé. Dans ce cas, suffira-t-il pour rouvrir les salles ?