Le baromètre pour les films français sortis en 2020

Cinéfinances.info* a fourni à Siritz.com les données qui permettent d’établir ce baromètre. Il porte sur les 107 films français sortis depuis le début de l’année 2020.

La plus forte rémunération est celle de Michel Hazanavicius pour « Le Prince ». Elle est de 1,4 millions €, dont 650 000 € d’à valoir sur  droits d’auteur et 750 000 € de salaire. Il a été produit par Prélude et distribué à 50/50 entre Studio Canal et Pathé. Sont budget est de 28,9 millions €. Il a réalisé 920 000 entrées.

La rémunération moyenne des réalisateurs est de 116 000 €. Le film qui en est le plus proche est «Papi sitter», réalisé par Philippe Guillard dont la rémunération était 120 000 €, répartie à part égal entre droits d’auteur et salaire.  Il est produit par Same Player et Gaumont et distribué par Gaumont. Son budget est de 7,4 millions €. Il a rassemblé 250 000 entrées.

La rémunération médiane (autant de rémunérations supérieures que de rémunérations inférieures) est de 65 000 €. C’est celle de Jean-Michel Bertrand pour le documentaire « Marche avec les loups », répartie entre 25 000 € de droits d’auteur et 40 000 € de salaire. Le film est produit par MC4 pour un budget de 890 000 €.  Distribué par Gebeka il a réalisé 150 000 entrées.

Les rémunérations maximales et moyennes sont inférieures à celles de 2019 alors que la rémunération médiane est supérieure. https://siritz.com/les-barometres-de-la-distribution/la-remuneration-des-realisateurs-des-films-francais-sortis-en-2019*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.