« J’irai où tu iras » a un budget de 5,5 millions €

Mardi 19 juin Canal+ a programmé « J’irai où tu iras ». Ce film est réalisé et interprété par Géraldine Nakache. Produit par Nord-Ouest  Films (Christophe Rossignon) et Mars cinéma (Stéphane Célérier), il est sorti en 2019.

Voir aussi :

https://fr.wikipedia.org/wiki/J%27irai_où_tu_iras_(film)

Cinéfinances.info* a fourni les informations financières de cet article.

Son budget était de 5 ,5 millions €.  Les deux producteurs délégués ont investi 1,62 millions € en numéraire. Mais le plan de financement ne prend pas en compte le crédit d’impôt qui leur reviendra. Une sofica garantie a investi 200 000 €. France 2 est coproducteur pour 500 000 € et a pré-acheté un passage pour la même somme.

Pré-achat de plus 1,1 millions € de Canal+

Canal+ a pré-acheté le premier passage de la télévision à péage pour 1,155 millions €. Et Multithématiques les autres passage, pour ses chaînes cinéma, pour 202 000 €.

Mars Films est le distributeur du film pour un minimum garanti de 1 290 000 €. A noter que c’est le troisième film de Géraldine Nakache en tant que réalisatrice.  Sa rémunération est égale à la rémunération moyenne des réalisateurs de films de fiction en 2019 : https://siritz.com/les-barometres-de-la-distribution/la-remuneration-des-realisateurs-des-films-francais-sortis-en-2019/

Sorti sur 430 copies le film avait atteint 450 000 entrées.

Le précédent film de la réalisatrice, était « Tout ce qui brille », sorti en 2012. Il avait rassemblé plus de 1 420 000 spectateurs.

Par ailleurs Géraldine Nakache a mené une longue carrière de comédienne, depuis 2006. Voir aussi : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Géraldine_Nakache

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.