DIX MG À PLUS DE 2 MILLIONS €

Selon les données de Cinéfinances.info*, 68% des films français sortis en 2021 ont bénéficié d’un minimum garanti du distributeur pour la sortie en salle. Mais celui-ci, dans de nombreux cas, couvre également le mandat pour la distribution sur d’autres médias (vivo et vod, s-vod, international, tv).

Mais attention : parmi les films pour lesquels il n’y a pas de minimum garanti du distributeur dans le financement c’est parfois parce que le distributeur est avant tout le principal producteur et encaisse la quasi-totalité des recettes jusqu’à amortissement de son investissement.

C’est, par exemple, le cas de Gaumont pour « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique » pour lequel il reçoit 100% de la recette salle jusqu’à récupération de son investissement définitif de 6,5 millions €. C’est également de cas de Pathé qui, pour « Un tour chez ma fille », reçoit 100% des recettes salle et vidéo jusqu’à amortissement de son investissement de 2,3 millions € en tant que producteur.

Il y a 10 films pour lesquels le distributeur salle a accordé un minimum garanti supérieur à 2 millions €.

https://siritz.com/cinescoop/la-remuneration-de-julien-rappeneau/

Si l’on compare le minimum garanti au budget prévisionnel on va de 16% pour « Mystère à Siant-Tropez » à 66% pour « Présidents «

Si l’on prend en compte les films pour lesquels le distributeur a donné un minimum garanti,  ils vont de 5 000 € à 5 650 000 €. Le minimum garanti moyen est de 440 000 € . Il correspond à celui d’Apollo films pour le « Zaï,Zaï Zaï, Zaï,» , réalisé par François Desagnat.

Et le minimum garanti médian est de 150 000 €. Il y a 13 films qui ont reçu un minimum garanti de ce montant.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il pblie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.