« ANTOINETTE DANS LES CEVENNES, UN BUDGET MOYEN

Cette semaine sort la comédie française « Antoinette  dans les Cévennes ». 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoinette_dans_les_Cévennes

Il est réalisé par Caroline Vignal dont c’est le deuxième film. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Vignal

Cinéfinances.info* a fourni à Siritz.com les chiffres permettant d’analyser la structure de son  financement 

D’un budget de 3,75 millions €, il se situe dans la moyenne des budgets de films français. Il est produit par Chapka films (Laetitia Galitzine) et La Filmerie (Aurélie Riviere) . Le distributeur est Diaphana.

Cinéfinances.info* a fourni à Siritz.com les données pour analyser la structure du financement de ce film, comme il l’avait fait pour deux films sortis la semaine dernière. https://siritz.com/financine/deux-plans-de-financement-compares/

Comme on le voit, les producteurs ont mis 7,6% du financement sous forme de participation, avec leurs salaires et leurs frais généraux. C’est 78% du montant total de ceux-ci. Ils ont également versé près de 15% en numéraire ou en réinvestissement de soutien financier. Une somme à peu près équivalente au crédit d’impôt, qui n’est pas inclus dans le plan de financement.

L’Avance sur recette représente près de 12% du financement. Au même niveau que l’apport de la Belgique. Le film a été coproduit et pré-acheté  par une chaîne en clair qui a apporté près de 19% du financement tandis que le cumul du pré-achat de toutes les chaînes à péage en représente pratiquement autant.

Il y a deux soficas, dont une adossée, qui ont permis de financer 7% du budget.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 10 ans d’archives.