Cinescoop

POUR LA RÉALISATION DE «LA TROISIÈME GUERRE »

Ce film, qui est à la fois un drame et un film de guerre, est  le premier long métrage  de ce réalisateur italien.https://capricci.fr/wordpress/product/la-troisieme-guerre/

Il a été présenté en avant-première au Festival de Venise.

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.Il est déjà sorti au Québec.

Le film a  un budget prévisionnel de moins de 1,8 millions €. Il est distribué à 50/50 par Thierry Lounas  (Capricci Film,) Manuel Chiche, Monique Barbaroux (Jokers Films). https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Troisième_Guerre

Le producteur a mis en participation son salaire, ses frais généraux et son crédit d’impôt. Le film a bénéficié de 500 000 d’avance sur recette de la commission premier film. Il a reçu une aide non remboursable de région Pays de la Loire.

Arte Cinfonova a également investi.

Pour la télévision payante Canal  a effectué un préachat de 400 000 € et Multithématiques  un préachat de 80 000 €.

Les distributeurs ont donné un minimum garanti de 100 000 €, uniquement pour les droits salle. Wild bunch a le mandat de vente internationale,  avec un minimum garantie de 50 0000 €.

Pour la préparation, 30 jours de tournage et la post-production la rémunération du réalisateur est de 30 000 €, répartie en part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien.

Le scénario a été écrit par Dominique Baumard pour 20 000 €.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement, destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors es films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il s’agit du dossier sur lequel le producteur a monté son financement, correspondant à l’agrément d’investissement, non les données définitives, après production effective du film. Ce site dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 11 ans d’archives.