Cinescoop
POUR LA RÉALISATION DES « AMOURS D’ANAÎS »

Cette comédie, qui est aussi une romance,  est  le premier long métrage réalisé par celle qui est surtout connue comme comédienne.https://fr.wikipedia.org/wiki/Charline_Bourgeois-Tacquet

Cinéfinances.info* a fourni les données financières de cet article.

Elle est produite par Philippe Martin (Les films Pélléas ) & Stéphane Desmoustier (nnée zéro) pour un budget initial de 3,1 millions €. Le distributeur, avec le mandat salle, vidéo et vod est Haut et court. https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Amours_d%27Anaïs

Les  producteurs délégués ont investi environ 60% de leur salaire de producteur et de leurs frais généraux, le crédit d’impôt mais pas de numéraire.

Le film a bénéficié de 420 000 € d’avance sur recettes. Il y a trois soficas adossés aux producteurs et deux autre soficas. Il y a aussi le soutien de la Région Bretagne et le soutien de la Région Loire.

Pour la télévision payante Canal+ a effectué un préachat et Multithématiques aussi. Arte est coproducteur pour 350 000 € et a effectué un préachat pour        150 000 €. Haut et court a donné un minimum garanti, mais pas Be for film qui a le mandat pour es ventes internationales

Pour la préparation, 34 jours de tournage et la post-production la rémunération de la réalisatrice est de 60000 €, répartie à part égale entre à valoir sur droits d’auteur et salaire de technicien. C’est moins que la rémunération médiane des réalisateurs de films français sortis en  2021.

Elle a en outre reçu un à valoir de 45 000 € sur le scénario. A noter que la rémunération des trois principaux rôles et de  154 000 €.

*www.Cinefinances.info est un site, accessible par abonnement,  destiné aux professionnels du cinéma.  Il publie le budget, le plan de financement et la répartition des recettes de tous les films français qui sortent (hors les films « sauvages » qui ne déposent pas leurs contrats au registre public et ne demandent donc pas l’agrément qui leur permettrait d’accéder à l’aide du CNC). Il dispose d’un puissant moteur de recherche multicritères et de 11 ans d’archives.